To Charles

À Charles

PROJET

TROMPETTES

HYMNES

Leadership

RENDEZ-VOUS

NOUVELLES

CIVILICIDE – PARWANA

Le 27 février 2024

Dans onze (11) jours, ce sera le quarante-neuvième (49) anniversaire de la Journée Internationale de la Femme. Ce sera aussi, le hasard ne saurait être invoqué dans cette affaire, ce sera aussi le troisième anniversaire de « DÉFENSE DE CHANTER » titre d’un Manifeste d’une trentaine de pages dont j’ai finalisé l’écriture le 8 mars 2021. En voici la page couverture.

Le Choeur « Liberté Violée »

Le 6 mars 2021, sur la toile, j’ai trouvé:

« Une note du ministre afghan de l’Éducation, Sheikh Al-Hadith, interdit aux jeunes filles de plus de 12 ans de chanter ».

CiviliClash

Défense de chanter!

Manifeste dédié aux Filles et aux Femmes Afghanes

«Il y a un bon principe qui a créé l’ordre, la lumière et l’homme
et un mauvais principe qui a créé le chaos, les ténèbres et la femme

Pythagore de Samos (570 – 490)

La Voix Féminine est la référence vibratoire de l’espèce Humaine.

Nil Parent (écrit le 27 novembre 1997)

Chanter est la plus noble façon de manifester sa Liberté.

Dans la semaine qui a suivi, j’ai commis un deuxième Manifeste d’une quinzaine de pages: « APPALLING ». Il met en cause la trop grande tolérance de l’O.N.U. quand il est question des Mutilations Génitales Féminines.

La stratégie plus que timide mise de l’avant par le Secrétaire Général des Nations Unies, M. António Guterres m’a profondément choqué. Pour tout dire, lorsque j’ai trouvé sa déclaration, ça m’a jeté parterre. La voici:

« Ensemble, nous pouvons éliminer les mutilations génitales féminines d’ici 2030. Cela aura un effet d’entraînement positif sur la santé, l’éducation et le progrès économique des filles et des femmes ».

Instantanément ou presque, je me suis dit: « Franchement! 2030! Encore neuf (9) ans! C’est comme « jamais », c’est comme « INDÉFINIMENT », c’est comme « espérons que », bref, c’est encore une fois du « wishful thinking », bien emballé, à la sauce ONU.

Puis je me suis demandé si ma réaction très spontanée n’avait pas été «un peu» démesurément pessimiste. Alors, j’ai entamé une recherche sur la toile et j’ai vite trouvé plusieurs textes qui venaient confirmer ma façon de voir. Elle est simple!

Comment peut-on, en ce tout début de troisième millénaire, les technologies de télécommunication étant ce qu’elles sont, les connaissances médicales étant ce qu’elles sont, la question de la soushumanisation Féminine étant ce qu’elle est, la Déclaration Universelle des Droits de « l’Humain » (et non pas « de l’homme ») étant ce qu’elle est…..

…..Comment peut-on « Considérant que la reconnaissance de la dignité
inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits
égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et
de la paix dans le monde »…..

…..Comment peut-on laisser trainer encore indéfiniment cette horreur qu’est la réalité MGF en lui accordant un calendrier faussement terminal de 10 ans?

Comment peut-on?

Mais à propos…..

…..avant d’aller plus loin, de quoi s’agit-il? Ça veut dire quoi Mutilations Génitales Féminines? Ce n’est pas beau!

Les mutilations génitales féminines (MGF), ou excision (MGF/E), désignent l’ablation totale ou partielle des organes génitaux féminins externes. Généralement réalisée par un exciseur traditionnel avec un couteau ou une lame de rasoir avec ou sans anesthésie, la pratique est concentrée dans 27 pays africains. Selon un rapport de 2013 de l’Unicef, environ 130 millions de femmes et de filles vivent avec une MGF dans le monde.

Les procédures peuvent aller d’un frottage ou ablation totale ou partielle du prépuce du clitoris à l’ablation partielle ou totale du clitoris et des lèvres (excision) voire à la suture des lèvres pour fermer la vulve (infibulation).

Les MGF n’ont aucun bénéfice connu pour la santé et parmi les complications les plus courantes figurent des hémorragies lors de l’opération, des infections urinaires, des règles douloureuses, des douleurs chroniques, une diminution du plaisir sexuel et des problèmes durant l’accouchement.

Variante!

La clitoridectomie consiste à enlever une ou plusieurs parties de l’appareil génital externe. Le capuchon du clitoris est coupé et il y a ablation partielle ou totale du clitoris. Ce procédé touche environ 85% des femmes qui subissent une MGF.

https://www.google.com/search?client=firefox-b-e&q=excision+clitoridienne

Dans une tonalité plus positive mais bien insuffisante, j’ai ensuite trouvé ceci:

Plus de 4 millions de filles risquent de subir des mutilations génitales féminines (MGF), a averti le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

« Même une seule mutilation en est une de trop » a déclaré Guterres dans son message lundi à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro pour les MGF, célébrée chaque année le 6 février.

Il a appelé à des mesures visant à mettre fin aux « violations flagrantes des droits humains fondamentaux » et à donner une plus grande voix aux survivants.

« Les mutilations génitales féminines sont une pratique horrible et néfaste, ainsi qu’une violation odieuse des droits humains. Redoublons d’efforts et d’investissements pour défendre les droits des femmes et des filles partout dans le monde », a déclaré António Guterres.

L’ONU estime que dans le monde, 200 millions de femmes et de filles ont été soumises à une forme de MGF, qui implique l’ablation ou la blessure des organes génitaux féminins pour des raisons non médicales.

https://www.aa.com.tr/en/health/un-marks-female-genital-mutilation-zero-tolerance-day/3128892

Mais alors?

Récemment, j’ai voulu vérifier si ma conclusion hâtive pour ne pas dire emportée, celle du calendrier faussement terminal de 10 ans, était fondée ou regrettable.

Regrettablement, ce n’est pas un consolation, j’avais vu juste. Qu’on en juge!

Selon l’organisation mondiale de la santé, en date du 6 février 2023, les nombres sont plus que jamais horribles, inacceptables, barbares, maladivement misogynes.

Par année – 4,500,000 MGF
Par jour – 12,328 MGF
Par heure – 513 MGF
Par minute – 8.55 MGF

Grosso modo, il y a donc une MGF à chaque huit (8) secondes.
Et cela se passe en 2024, pas en 1024.

En Somalie, 98% des filles âgées de 5 à 11 ans ont subi une excision. On estime que plus de 200 millions de jeunes filles et de femmes, toujours en vie, ont été victimes de mutilations sexuelles pratiquées dans 30 pays africains…..Elles sont pratiquées le plus souvent sur des jeunes filles entre l’enfance et l’âge de 15 ans.

L’UNFPA (United Nations Fund for Population Activities) estime à 68 millions le nombre de filles qui risquent d’être victimes de la pratique entre 2015 et 2030.

Avez-vous dit 2030?

M. Le Secrétaire général, votre responsabilité étant ce qu’elle est, votre calendrier comporte disons, pour être poli, une bavure, une douloureuse « bavure ». Le mot « coquille » serait trop léger.

La correction qui s’impose est très simple:
10 ans = 10 semaines

Au rythme de 10 ans, ça fait environ quarante millions (40,000,000) de jeunes filles dont l’avenir restera à jamais marqué dans le sang; 40,000,000 de jeunes filles dont l’avenir restera à jamais marqué par le sang, celui voulant culpabiliser toute forme d’accès au plaisir sexuel; 40,000,000 de jeunes filles dont l’avenir risque le plus souvent de se dérouler privé complètement de Liberté.

40,000,000 de MGF pour encore une décennie?
NON!
C’est complètement barbare et inhumain!

Moi je dis que l’O.N.U., forte de sa Charte Universelle des Droits « Humains » ne doit pas accepter de garder parmi ses membres des entités politiques qui laissent volontairement ou par indifférence perdurer la Mutilation Génitale Féminine.

Pour tout État Membre qui ne respecterait pas le nouveau calendrier (10 semaines) qu’il vous appartient d’imposer avec toute la fermeté requise, la seule issue possible, c’est….

LA PORTE!

Cela dit, par respect pour mes filles, je ne vois pas pourquoi il faudrait que j’accepte d’accueillir dans ma maison des hommes qui prescrivent, soutiennent, encouragent ou simplement tolèrent les Mutilations Génitales Féminines.

Cela va à l’encontre de la valeur signature la plus fondamentale de la tradition occidentale, celle du principe de parité des droits entre les Femmes et les Hommes, entre les Femelles et les Mâles, entre les « XX » et les « XY ».

Femmes de partout, 22 minutes après l’heure, chantez la Paix!

 

Femmes de partout, 22 minutes après l’heure, sauvez le Monde

 

Ne permettez plus aux corrompus de ne pas respecter votre dignité.
Ne permettez plus aux corrompus de ne pas respecter votre liberté.
Ne permettez plus aux corrompus de ne pas respecter votre humanité.
Ne permettez plus aux corrompus de ne pas respecter vos parents.
Ne permettez plus aux misogynes de ne pas respecter votre féminité.
Ne permettez plus aux misogynes de ne pas respecter votre liberté.
Ne permettez plus aux misogynes de ne pas respecter votre unicité.
Ne permettez plus aux misogynes de ne pas respecter votre génitalité.
Ne permettez plus aux homogénéistes de ne pas respecter votre différence.
Ne permettez plus aux homogénéistes de ne pas respecter vos racines.
Ne permettez plus aux homogénéistes de ne pas respecter votre unicité.

Souvenez-vous que vous avez non seulement le droit d’être unique mais aussi l’obligation.

Eleanor Roosevelt (1884 – 1962)

Post-scriptum

« Il faut craindre l’homogénéisation de la race humaine »

Norman Mailer (1923 – 2007)

L’homogénéisation est l’objectif caché de l’immigration illégale non-contrôlée.

Lutter contre l’homogénéisation, c’est lutter contre ceux qui veulent détruire la diversité de la civilisation occidentale avec sa tradition musicale la plus avancée.

Lutter contre l’homogénéisation, c’est lutter contre ceux qui veulent détruire les Droits des Femmes.

Je ne peux pas faire comme si je ne le savais pas. Et vous?

Pourquoi « Parwana » à côté de « civilicide?

Une organisation américaine à but non lucratif sauve une jeune mariée afghane de 9 ans qui a été vendue à un homme de 55 ans dans le cadre d’un mariage forcé parce que son père avait besoin d’argent pour se nourrir. Parwana Malik a été vendue pour l’équivalent de 1 600 £ à un inconnu.

BONUS IMPRÉVU

Le 28 février 2024,

Quelle extraordinaire coïncidence (Providence)! À mon réveil, sur BBCNews, je trouve:

https://www.bbc.com/news/world-middle-east-68402016

Les femmes Iraniennes « prêtes à payer le prix » pour avoir défié les règles du hijab.

Les femmes Iraniennes risquent la prison avec un acte de défi quotidien.